Les principaux types de bateaux en Tunisie

Pour beaucoup de gens, toute embarcation s’appelle bateau, pour d’autre c’est « flouka » ou encore « chqaf ». Les « harragas » les clandestins qui dépassentles frontières marine illégalement, adorent utiliser le mot « chqaf » pour designer l’embarcation utilisé à cet effet. Il faut noter d’abord que les bateaux sont très différents par leur formes, tailles et fonction, et q’un seul mot n’est pas suffisant pour les distinguer. On liste ici les principaux types de bateau en Tunisie.

Les matériaux utilisés

Les fabricants de bateaux utilisent principalement trois matériaux:

Le bois :

Le matériau le plus utilisé pour la fabrication des bateaux de pêche est sans doute le bois. Les barques de petite et moyenne tailles utilisent principalement le bois d’eucalyptus et d’autres bois de haute qualité (acajou…)

barque en bois completement décappé montrant les détails du bois utilisé. Port de Béni Khiar , Tunisie
Flouka en bois

Les métaux :

De l’acier principalement et vient en deuxième lieu, l’aluminium. Les fabricants utilisent ces deux matériaux pour la fabrication des grand bateaux et les unités des travaux et des services. Et bien que l’aluminium semble plus résistant à l’usure par l’eau de mer comparé à l’acier, son utilisation reste beaucoup moins importante et plutôt réservée à certaines activités. Quant à l’acier, il nécessite un contrôle et un entretien périodique et minutieux.

Les matières composites :

Principalement une résine polystyrène renforcée de fibre de verre (ou éventuellement de carbone). Généralement on utilise cette technique pour la fabrication des petites barques de plaisance et les yachts, on le trouve de plus en plus dans le secteur de la pêche aussi. Depuis quelques années, on fabrique de splendides bateaux de pêche de 40m et plus, entièrement en résine et fibre de verre.

Autres matériaux

On utilise encore d’autre matériaux comme les bâches en PVC pour faire des boudins gonflables. Il y’a encore le polyéthylène de haute densité (HDPE) que se soit injecté (moulé) ou travaillé (soudé). Cette technique reste encore très peu utilisée.

Les différents types de bateaux en Tunisie

Karkara

En dialecte Tunisien, « karker » signifie : traîner péniblement. Ceci illustre d’une certaine façon le fonctionnement de ce type de bateau qui est le chalutier. En effet ce bateau doit son nom au chalut, l’engin de pêche qu’il utilise; un filet qui a la forme d’un sac traîné derrière le bateau pour des heures et qui ramasse tout ce qui se trouve sur son chemin. Généralement, Les chalutiers sont de grands bateaux mesurant plus que 25 métrés et sont fabriqués essentiellement de fer. Ces bateaux sont différenciés des autres par la présence d’un arceau ou d’aiguilles à la poupe, qui servent a tenir le filet lors du chalutage. On peut trouver aussi des panneaux en acier de part et d’autre du bateau qui servent d’écarteurs du filet lors de l’opération de chalutage.

chaluté calé à terre pour entretien de sa coque en fer au port de peche de Kélibia en Tunisie
karkara en cours d’entretien à Kélibia

Ambara

C’est la version Tunisienne extraite du mot italien « Lomparo », qui désigne initialement une petite barque munie de grandes lampes, ces feux servent à concentrer les poissons qui s’attirent vers la lumière en vue de les pécher par la suite, [c’est le principe de ce qu’on appelle maintenant la pêche au feu] . Actuellement, « ambara » désigne le bateau qui pratique la pêche au feu. Il se caractérise par une forme hydrodynamique pour gagner en vitesse, une poupe spacieuse pour contenir un grand filet. Et le plupart du temps, il porte de nombreux projecteurs sur les deux cotés. Une ou plusieurs barques annexes s’attachent à l’ambara et exécutent avec elle l’opération de pêche.

Le mot « ambara » désigne en second lieu le filet utilisé sur ce type de bateau qui est la senne.

Chanchoun ou Chanchoul

Le mot vient de l’Italien « cianciolo » prononcé « tchiantcholo ». Ce type de bateau est pratiquement identique à l’ambara précédemment décrite. Il peut être de même taille, mais généralement plus grand. Et quand c’est le cas, on n’utilise plus de bois pour sa construction. Il s’agit plutôt de l’acier ou de la matière composite. Mais la différence majeure entre les deux types d’embarcations mentionnées, c’est que le chanchoun n’utilise pas de feux. Ce type de bateau opère de jour comme de nuit. Il utilise pour cela des outils de prospection électroniques (sonar et sondeur) pour détecter les bancs de poissons. De ce fait, ces bateaux sont plus adaptés à la pêche des thonnidées. Tandis que l’ambara vise plutôt les petits poissons pélagiques comme la sardine et l’anchois.

Le thonier ou chanchoun Ibn Rachiq et son annexe (kannouta) au port de peche de Sousse.
le thonier Ibn Rachiq et son annexe

kannouta

Le terme kannouta est emprunté du mot français canot. Il s’agit d’une petite barque munie d’un moteur puissant et elle est souvent une annexe à l’ambra et le chanchoun. Ça fonction principale dans l’opération de pêche est d’aider le bateau de pêche à mettre le filet dans l’eau de façon rapide pour encercler le banc de poisson.

grob

Ce mot vient aussi du français « groupe » du moment que cette embarcation contient un groupe électrogène. En effet, il s’agit d’une petite barque comparable à la kannoutta mais qui ne porte pas un moteur propulseur. A la place on installe un groupe électrogène qui fournis l’électricité à des grandes lampes orientées vers l’eau pour attirer les poissons. L’ambara vient les capturer ensuite. On comprend ainsi que le « grob » est aussi une unité annexe.

petite barque à rame avec une grande lanterne et des défences jaunes
Grob annexe d’une Ambara

flouka

En arabe, le mot « flouka » signifie embarcation en général, sans distinction précise. Mais dans la jargon marin, une flouka c’est la petite embarcation qui pratique en général la pêche côtière, la pêche au palangre, et à la petite senne pour les orphies et la coryphène.

guiata

C’est une petite barque en bois, à fond plat, c’est à dire qu’elle n’a pas de quille, et elle n’est pas équipé de moteur. C’est une ancienne forme de barque à rame utilisée jadis pour une pêche artisanale et pas loin de la cote. Il existe encore quelques unes qui tiennent mais on ne les fabrique plus.

catamaran

C’est l’un des types de bateau en Tunisie les plus rare. Un catamaran est un bateau à double coque. L’intérêt de cette forme est d’offrir le maximum de stabilité pour l’embarcation en réduisant la surface de contact avec l’eau. On peut rencontrer deux types de catamaran: Celle de plaisance, ayant une allure moderne et bien finie, portant généralement un long mat et une voile triangulaire, et celle d’usage professionnel. Ces dernières opèrent plutôt dans l’activité de l’aquaculture. En effet, ça forme offre aussi un pont large qui sert comme espace travail nécessaire pour cette activité.

remorqueur

Ces bateaux s’attachent généralement au ports commerciaux. Ils assistent et manœuvrent les grand bateaux de marchandise dans les ports, pour entrer, sortir et accoster. Un remorqueur est un grand bateau robuste équipé d’un moteur puissant pour pouvoir assurer de tel opérations.

remorqueur au large de la ville de Sousse, Tunisie
Ciuciolo, un remorqueur Italien

bateaux de plaisance

Ils ont des tailles et des formes très variées, on les rencontre le plus souvent dans les marinas. On en site:
– Voilier: un bateau qui porte un ou plusieurs mats et voiles et utilise principalement le vent pour naviguer.
-yachts: bateau de plaisance à voile ou a moteur. Ces bateaux se distinguent par le lux et le confort qu’offre leur architecture et leurs équipements.
-vedette, petite embarcation de plaisance à moteur hors-bord, à coque rigide ou semi rigide. Elles s’appellent aussi zodiac par abus de langage, une grande marque qui les fabrique.
-bateaux pirate: il s’agit tout simplement de bateaux modifiés dans le thème de la piraterie et équipés pour accueillir un certain nombre de touristes pour des ballades de quelques heures en mer avec animation et nourriture.

Ballade à bord d'un bateau pirate au large de la ville de Nabeul, Tunisie
Une ballade en mer sur un bateau pirate

Laisser un commentaire