Un GPS marin sur son ordinateur

Le GPS est l’outil de navigation essentiel en mer, mais il reste assez onéreux pour acquérir un bon appareil. Du coup, si on va faire de son ordinateur un GPS marin pour les utilisations de pêche par exemple? Tracer ses routes, marquer ses waypoints, mesurer ses distances et éditer ses cartes et tout ça et autres sur un écran grand et en couleurs? Et pourquoi pas? surtout que ceci peut être totalement gratuit.

c’est quoi GPS marin?

Un GPS marin est un GPS qui est adapté à la navigation en mer. C’est à dire, qu’au lieu d’afficher des routes et des rues, on y fait afficher des profondeurs, des balises et des ports. Mais avant d’être une machine, le GPS est tout un système. Déjà le mot GPS est l’acronyme de « Global Positionning System » ou le système mondial de positionnement. En gros il se compose d’une constellation de satellites en orbites (31 en 2017) qui émettent régulièrement des signaux interprétables par des récepteurs à terre. Ces derniers, en analysants ces signaux, calculent les distances qui les séparent des satellites visibles. Et par l’application de la triangulation on arrive à calculer sa position avec une certaine précision. Les récepteurs GPS ont beaucoup évolué de nos jours qu’on les a réduit à de minuscules puces électroniques. Ces circuits s’intègre maintenant à plusieurs dispositifs tel que smartphones, appareil photos, drones, dispositif de tracking etc.

Le système GPS a été inventé dans les années 70 par l’armé américaine, et à été rendu accessible à tout le monde au début des années 2000. Suite à ça, l’Europe, la Russie et la Chine ont mis en place leurs systèmes de positionnement appelés respectivement Galileo, Glonass et Beidou. Mais le gps reste le système globale puisque il couvre toute la terre.

Et à la mer, le GPS est devenue l’outils de navigation par excellence. Tout les bateaux en possèdent un ou plusieurs. Ça leur permet de naviguer mais aussi de marquer leurs zones de pêches et de connaitre leur vitesse de déplacement. Sauf que, un GPS marin reste toujours un outil assez onéreux surtout quand il s’agit d’un model toutes options. Du coup pourquoi ne pas en fabriquer un?!

Eléments nécessaires pour monter son GPS

On aura tout simplement besoin d’un ordinateur portable, équipé de bluetooth, un smartphone contenant un gps et bluetooth et quelque applications gratuites à télécharger et installer. Il est donc possible d’utiliser ses anciens appareils qui sont abandonnés dans un placard.

En effet, il existe un standard qui gère la communication des différents outils de navigation qui peuvent se connecter entre eux à savoir gps, radar, sondeur, radio etc… Cette norme c’est NMEA (National Marine Electronics Association). Par ce protocole, le gps du smartphone va envoyer les informations de position à l’ordinateur portable via bluetooth. Sur ce dernier, un programme reçoit l’information envoyer dans le standard NMEA et le convertit en information compréhensible pour l’utilisateur.

Installation des applications

Nous commençons par installer une application sur le smartphone qui se charge d’envoyer les données de localisation au PC. Des application de ce genre sont beaucoup, nous choisissons « share gps » disponible sur play store ICI. Sur le pc, nous installons open CPN, un logiciel de navigation open source disponible ICI.

Une fois installées, on commence par la configuration de openCPN. On démarre l’application et on suit les étapes suivantes:
1- aller dans la barre d’icônes et appuyer sur « options »
2- dans la boite « options », choisir l’onglet « connexions » puis appuyer sur le bouton  » ajouter une connexion »
3- sur l’ensemble des paramètres à regler qui apparaissent, ne changer que le port COM. Choisr un port libre par exemple : COM3 – Lien série sur Bluetooth standard (COM3) puis valider en appuyant sur OK.

De l’autre coté sur le smart phone, on permet d’abord la géolocalisation gps dans les paramètres du téléphone. Un astuce ici à prendre en considération: l’interprétation des premières données gps sur les smartphones nécessite du temps pour démarrer. Pour l’accélérer il suffit de permettre la connexion data (3g ou 4G ou wifi). L’application démarre sur l’onglet « GPS STATUS », qui doit afficher les coordonnées et le statut 3D Fix ainsi que d’autre paramètres. Si tout va bien, on passe à l’onglet « Connections ». Sur cette page nous devons trouver le nom du PC du moment qu’il est couplé au téléphone avec le statut « idle » on appuie dessus et la connexion se fait automatiquement. Et on verra sur openCPN, l’icone en haut à droite de l’écran, virer au vert avec des barres de niveau du signal. Et sur la carte on voit notre position s’afficher.

Un GPS marin nécessite une carte de fond

A ce niveau, le système doit fonctionner parfaitement, mais nous pouvons aller encore plus loin. Pourquoi ne pas ajouter une carte? les cartes sont très utiles par les informations qu’elles contiennent. On peut ajouter aussi des couches que nous éditons nous même, comme des routes, des marques d’intérêt, des balises, spot de pêche, épaves etc.

Et pour ajouter une carte, nous devons la télécharger d’abord. Beaucoup de cartes open source sont disponible gratuitement en ligne. Parmi lesquelles nous choisissons OSM ou open sea map que nous pouvons l’avoir ICI. On choisit la zone désiré et on lance le téléchargement. On préfère le type KAP qui est compatible avec openCPN. Une fois terminé, on décompresse le fichier dans son emplacement final et on retourne au logiciel;
1- on appuie de nouveau sur « options » et on choisit l’onglet « cartes/données »
2- on appuie sur le bouton « dossiers: ajouter… » et on sélectionne le dossier qu’on vient de décompresser
3- on valide par « ok »

Ainsi fait, une carte s’affiche en fond avec toutes les données et les informations qu’elle contienne. On peut faire des zoom sur ces cartes pour afficher encore plus d’informations.

Ajouter une couche

Maintenant que notre GPS marin est devenu assez complet, nous pouvons y ajouter nos couches de waypoints, de routes, de zones et tout autre marques d’intérêts et de les éditer et les transférer. Rasadar.com met à disposition par exemple cette couche des épaves proches des cotes Tunisienne obtenues à partir des cartes marines. cette couche est disponible ici : tunisia wrecks

Pour l’ajouter à votre système:
1- aller à « gestionnaire de routes, traces, marques et couches » dans la barre d’icônes
2- choisir l’onglet « marques »
3- appuyer sur le bouton « importer GPX », parcourir le fichier téléchargé et valider par « OK »
Les marques de ces épaves sont maintenant visibles sur la carte, et pour connaitre les coordonnées exacte de la marque il suffit de faire double Click sur l’icone.

Ce système offre encore plus de fonctionnalités, tel que la météo, le mouvement des marées. On peut même y connecter un AIS: le système d’identification automatique des bateaux, et afficher ainsi les autres barques au alentours qui sont équipées de cette technologie. E si si tout ces outils permettent une navigation plus aisée, plus sure et plus productive, il est nécessaire de rappeler qu’une utilisation non correcte de ces applications peuvent avoir de graves conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *